Th(è)me

ENGAGEMENTS AND ENTANGLEMENTS/ENGAGEMENTS ET ENCHEVÊTREMENTS

The theme for CASCA 2021 is Engagements and Entanglements/Engagements et enchevêtrements. Modes of engagement in our work are multiple and range from community to social, sustained, public, and civic. The entanglements are just as diverse, often involving multiple actors/subjects and intersections across many perceived boundaries: community, social, cultural, geographic, economic, gendered, racialized. They also have different impacts—emotional, sustained, and meaningful.

Reflecting on engagements and entanglements is especially relevant given events in 2020: climate disasters are displacing people and animals; the impacts of COVID-19 are highlighting global inequalities and vulnerabilities; and people around the world are mobilizing against racialized violence. Current global crises present both challenges and opportunities for anthropologists as we engage with various communities.

The CASCA 2021 conference theme therefore encourages us to reflect on how we become entangled and engaged within and outside of anthropology, during everyday interactions, and during times of crisis. How do we further mobilize the potential for anthropology to overcome complex global crises and divisions, produce circles of knowledge, and move us forward together with care and community in mind? We must also examine the entanglements of the discipline with colonial and racist systems and ideologies that might impede this progress, and intentionally address these entanglements and their impacts as a community of likeminded scholars.

For CASCA 2021, we welcome the participation of anthropologists from all fields of the discipline as well as scholars from related disciplines. Some questions for participants to consider include:

  1. How might our research engagements lead to unanticipated entanglements with research partners, funders, communities, publics, and nonhuman others; how might our entanglements lead to unexpected engagements? How do we navigate these?
  2. What steps do we take, as individuals and as a discipline, to address the entanglements of our discipline with legacies of colonial and racist systems and ideologies? How do we engage with diversity and social justice within our (sub)discipline(s), our research initiatives, and our public engagements?
  3. How can we improve our ability to engage and work in solidarity with marginalized communities to confront inequalities and create inclusive, cohesive, and caring possibilities?
  4. How do we engage with nonhuman others?  What new possibilities emerge when we address human – non-human relationships and reciprocities?
  5. What kinds of engagements and entanglements do we see when we look inwards and outwards as anthropologists? How can we draw on these insights tobuild on Canadian anthropological practice in local and global contexts, within and outside academia?

For CASCA 2021, let us, as anthropologists, engage our diverse and holistic discipline to better understand ourselves, and the human and non-human communities with which we are entangled.


La thématique du colloque CASCA 2021 est « Engagements et enchevêtrements ». Les types d’engagement dans notre domaine sont multiples – de l’engagement communautaire à l’engagement social, en passant par l’engagement durable, public et civique. Les enchevêtrements, tout aussi variés, impliquent souvent de nombreux acteurs/sujets et intersections croisant ce que certains considèrent comme des frontières communautaires, sociales, culturelles, géographiques, économiques, genrées et raciales. Leurs répercussions sont également variées (répercussions émotionnelles, durables et significatives).

Il appert particulièrement pertinent d’entamer une réflexion sur les engagements et enchevêtrements compte tenu des événements survenus en 2020 : désastres climatiques entraînant le déplacement de populations et d’animaux, répercussions de la COVID-19 mettant en lumière les inégalités et vulnérabilités à l’échelle mondiale, et mobilisations dans le monde entier contre les violences raciales. Comme nous nous engageons auprès de diverses communautés, les crises mondiales actuelles représentent à la fois des défis et des occasions pour les anthropologues.

La thématique du colloque CASCA 2021 nous propose de réfléchir aux façons dont nous nous retrouvons engagés et enchevêtrés dans l’anthropologie et hors de celle-ci, au cours de nos interactions quotidiennes et en temps de crise. Comment mobilisons-nous par la suite le potentiel dont dispose l’anthropologie pour surmonter les crises et divisions mondiales complexes, créer des cercles du savoir et nous faire avancer ensemble dans un esprit bienveillant et communautaire? Nous devons également nous pencher sur les enchevêtrements existant entre la discipline et les idéologies et systèmes coloniaux et racistes qui pourraient miner ces avancées, puis s’attaquer intentionnellement à ces enchevêtrements et à leurs conséquences, en tant que communauté de chercheurs partageant des idées semblables.

Nous encourageons donc les participants du colloque à réfléchir aux façons de réunir divers aspects de notre discipline autour d’un but commun : comprendre l’humanité et améliorer nos relations humaines et nos liens avec la planète. Ce faisant, nous ferons valoir que les pratiques et perspectives anthropologiques sont parfaitement positionnées pour contribuer à créer la vision d’un avenir brillant, positif et inclusif.

Les anthropologues de tous les champs de la discipline ainsi que les chercheurs de disciplines connexes sont les bienvenus au colloque CASCA 2021. Voici quelques questions à considérer en lien avec la thématique :

  1. De quelle façon nos engagements de recherche mènent-ils à des enchevêtrements imprévus avec des partenaires de recherche, des bailleurs de fonds, des communautés, des publics, et des non-humains? Comment nos enchevêtrements peuvent-ils mener à des engagements imprévus? Et enfin, comment pouvons-nous cheminer à travers ceux-ci?
  2. Quelles démarches entreprenons-nous, sur les plans personnel et disciplinaire, pour faire face aux enchevêtrements entre notre discipline et les héritages laissés par les idéologies et systèmes coloniaux et racistes? Comment intégrons-nous la diversité et la justice sociale dans nos engagements publics, nos engagements disciplinaires et sous-disciplinaires et nos engagements de recherche?
  3. Comment pouvons-nous améliorer notre capacité à travailler et à nous engager solidairement avec les communautés marginalisées afin d’affronter les inégalités et d’engendrer des espaces inclusifs, cohésifs et bienveillants?
  4. Quels sont nos engagements avec les non-humains? Quelles nouvelles possibilités émergent lorsque nous examinons les liens et réciprocités entre humains et non-humains?
  5. Comme anthropologues, quels types d’engagements et d’enchevêtrements pouvons-nous voir en regardant vers l’intérieur et vers l’extérieur? Que pouvons-nous tirer de ces réflexions pour construire à partir de la pratique anthropologique canadienne dans des contextes locaux et mondiaux, en milieu universitaire et non universitaire?

Dans le cadre du colloque CASCA 2021, permettons-nous comme anthropologues d’engager notre discipline diversifiée et holistique afin de mieux nous comprendre et de mieux comprendre les communautés humaines et non humaines avec lesquelles nous sommes enchevêtrés.